Ronde du Canigó GR®P
>>
Accueil
>
Rando itinérante
>
Ronde du Canigó GR®P
Vernet-les-Bains

Ronde du Canigó GR®P

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Canigó, en avant pour une belle ronde sur la montagne sacrée des Catalans.
« Vivez l’expérience Canigó » ! En juillet 2012 le massif du Canigó est devenu, pour la richesse et la diversité de son environnement, de ses traditions et de son histoire, un grand site de France. Vous cheminerez, huit jours durant, entre Conflent et Vallespir, de village en village, de vallées en cols d’altitude, de gîtes d’étape en refuges, du maquis méditerranéen aux vastes altiplanos désertiques de la haute montagne, sur les flancs de cet attachant massif. Une expérience sportive et culturelle inoubliable, à la rencontre d’un territoire de montagnes et de passions.

Les 15 patrimoines à découvrir

  • Connaissance

    Maison de la réserve naturelle nationale de Mantet

    La maison de la nature de Mantet est un espace d’accueil ouvert quasiment toute l’année. Accessible à toute personne désireuse de renseignements sur la réserve naturelle et sa réglementation, elle propose de l’information pour découvrir le patrimoine naturel et culturel, ainsi que des animations autour de la biodiversité et des actions de développement durable. La structure d’accueil est essentiellement ouverte au public en été, où une permanence est assurée quotidiennement. Hors période estivale, celle-ci est accessible aux visiteurs en semaine, lors des heures d’ouverture des bureaux, ou sur rendez-vous, pour les groupes qui en font la demande.
  • Localité

    Mantet

    Isolé à près de 1555 m d'altitude, entre les massifs du Costabona, du Gegant et du Canigó, ce village du Haut-Conflent abrite une trentaine d'habitants. Site prisé pour l'observation des étoiles, Mantet a été en 2014 la première commune du département labellisée « villes et villages étoilés de France », en reconnaissance de son engagement dans la réduction de la pollution lumineuse. Autrefois terre de prédilection des activités agricoles et agro-pastorales, on peut y distinguer les vestiges d'anciennes cultures de seigle ou de pommes de terre. Installé au coeur de la Réserve naturelle nationale de Mantet (3028 hectares), il n’est pas rare de rencontrer, le long du Camí Ramader, des troupeaux de vaches ou de brebis en estive, et d'apercevoir l'isard, ou le gypaète barbu et le vautour fauve !
  • Cabane

    Orri de la Jaça Grossa

    Au sud de Mantet et au cœur de la réserve naturelle éponyme, l’orri de la Jaça Grossa est un ancien abri de berger de forme circulaire et bâti en pierre sèche. De taille assez petite et d’un confort extrêmement sommaire, cet orri est un abri de fortune en cas de mauvais temps. On le découvre dans la très belle vallée de l’Alemany, caché parmi les pins à crochets, à proximité du quadruple tracé des GR®10, GR®36, GR®P Ronde du Canigó et GR®P Tour des réserves naturelles. Ces itinéraires se scindent en deux un peu plus en amont de la vallée, à hauteur du superbe refuge restauré de l’Alemany.
  • Cabane

    Abri de la Portella de Mentet

    Situé un peu à l’est du col qui sépare le Haut Conflent des Pyrénées espagnoles, cet abri est un petit orri de taille modeste et exposé au vent mais qui peut faire office d’abri précaire en cas de météo capricieuse. De la Portella de Mentet, on jouit d’une superbe vue plongeant au sud vers la station de ski Vallter 2000 et la très belle vallée boisée du Riu Ter. Le panorama vers le nord et l’est s’étend du Pic de Tres Estelles au massif du Canigó. Enfin, ce col frontalier est un passage obligé sur les GR®P Ronde du Canigó et GR®P Tour des réserves naturelles.
  • Refuge non gardé

    Refuge de la Portella de Rotjà

    Plus une cabane qu'un refuge de montagne, cet abri est implanté à 2377 m d’altitude sur la crête des Esquerdes de Rotjà tout près des sommets frontaliers du Roc Colom et du Pic de Costabona. Sis dans un environnement très minéral et sauvage, ce « casot de tôle » des hauteurs que l’on surnomme « le frigidaire » contient huit couchages sur deux niveaux mais ne dispose ni de bois ni d’eau potable à proximité. La Portella de Rotjà, ce petit col séparant le Conflent du Vallespir, est un lieu de confluence de nombreux itinéraires de randonnée, à cheval entre les réserves naturelles de Py, Mantet et Prats-de-Mollo.
  • Géologie

    Les Esquerdes de Rotjà

    Cette grande muraille de quartz d’une dizaine de kilomètres, ponctuée de passages, s’inscrit dans le prolongement du Pla Guillem en direction de la Carançà, jusqu’au-dessus de la vallée de Mantet. C'est un milieu granitique particulier où les roches ont subi, comme les gneiss du Pla Guillem, de fortes altérations remontant à plusieurs millions d'années. Cette grande écharde de quartz, contrairement au granit, a mieux résisté aux aléas du climat.
  • Eau

    La Preste les Bains

    Une dizaine de kilomètres au-dessus de Prats-de-Mollo, une superbe route de montagne vous conduit à la station thermale de la Preste les Bains, blottie au cœur du cirque grandiose du Haut Vallespir. C’est Napoléon III qui fit construire cette route, il avait l’intention de faire une cure à la station. La guerre de 1870 l’obligea à y renoncer. Les cinq sources de la station thermale, jaillissant à 44°C, sont réputées depuis plusieurs siècles pour le traitement de la rhumatologie, du métabolisme et des infections urinaires.
  • Savoir-faire

    Exploitation forestière

    La filière bois-énergie occupe une place importante en Haut Vallespir. Dès les années 2000 s’initia une réflexion globale de celle-ci (de l’approvisionnement en bois jusqu’à la revente de l’énergie). Aujourd’hui, plusieurs chaufferies sont présentes sur le territoire, quatre aires de stockage intercommunales furent bâties et un circuit de production de bois déchiqueté (plaquettes) a été créé pour ravitailler les différentes chaufferies. Le Haut Vallespir fait donc figure d’exemple en la matière.
  • Histoire

    Retirada, l'exil de 1939

    Espace transfrontalier, lieu de circulation des hommes et des biens, le Haut Vallespir fut l’infortuné témoin de l’arrivée massive des exilés espagnols durant l’hiver 1939. L’afflux de cette marée humaine, des milliers d’hommes, femmes et enfants, débuta le 27 janvier au Coll d’Ares, zone frontière. La foule fut ensuite stoppée à Prats-de-Mollo-la-Preste. En deux semaines, 90000 personnes traversèrent ce col, soit près d’un quart des personnes déplacées durant toute la Retirada.
  • Patrimoine religieux

    Ermitage Nostra Senyora del Corral

    Petit ermitage du XVIIe siècle fréquenté par les habitants du Haut Vallespir, il fait partie d'un réseau de sanctuaires dédiés à la Vierge au sein des Pyrénées frontalières. Construit en 1690, ce petit sanctuaire, perché à 1100 m d’altitude sur un promontoire rocheux, possède un intéressant mobilier, des statuettes et une superbe Vierge de tradition romane. Une niche abrite une Vierge de l'Invention, trouvée au creux d'un chêne selon une légende locale. Sa situation au cœur d'un cirque montagneux en fait un lieu des plus agréables pour pique-niquer à l’ombre de vieux arbres centenaires. C'est également un gîte d'étape très prisé par les amoureux de la nature et des vieilles pierres.
  • Histoire

    Tours de Cabrenç

    Cet ensemble médiéval est perché à 1300 m d’altitude sur une crête rocheuse granitique tout près de la frontière avec l’Espagne. Il se compose de trois édifices érigés entre le Xe et le XIVe siècle : une tour à signaux, un donjon et les vestiges d’un château. Tous trois présentent un système de fortification assez rudimentaire mais totalement dissuasif du fait qu’ils furent érigés sur de fortes pentes en bordure de précipices. Le site vaut la visite autant pour l’ingéniosité des constructions sur un terrain fort accidenté que pour les points de vue sur le massif du Canigó et la demi-lune de la baie de Rosas.
  • Géographie

    Pla de la Muga

    Au-dessus de Saint-Laurent-de-Cerdans et tout près de la frontière, le Pla de la Muga est célèbre pour être la source de la rivière éponyme qui coule vers la Catalogne Sud. D’une altitude moyenne de 1180 m, cette zone aplanie et partiellement boisée de feuillus est très riche en oxyde de fer dans son sous-sol. Le premier sommet vers le nord ne s’appelle pas Mont Negre pour rien et rappelle le glorieux passé minier de la région. Le point de vue vers le sud de la trop méconnue Alta Garrotxa est tout simplement stupéfiant : la végétation et les couleurs changent, les feuillus cèdent la place à une végétation plus méditerranéenne sur laquelle le calcaire affleure.
  • Sommet

    Piló de Belmaig

    Le mythique sommet des Arlésiens culmine à 1280 m d’altitude et se gagne au terme d’une randonnée sportive. Dans ce décor où se mêlent hêtres et châtaigniers, le Piló de Belmaig offre un panorama de choix sur la vallée de la Comalada et du Montdony, mais aussi sur le Roc de Sant Salvador et le Roc de France au sud-est, sur le massif du Canigó et même... sur la mer ! Côté espagnol, on distingue l'Empordà et les premiers pics de la Catalogne Sud. C'est sur ce sommet que se déroule, en novembre, « le kilomètre vertical ». Une course de montagne aux 1000 m de dénivelé positif qui constitue la grande finale du Challenge Vallespir Sud Canigó.
  • Point de vue

    Panorama au Puig de l'Estella

    Point commun à trois communes : deux du Haut Vallespir, La Bastide et Corsavy, et une du Conflent, Valmanya. Le sommet du Puig de l'Estella vous offrira un des plus beaux points de vue de votre randonnée. Il va du nord, avec le massif des Corbières, au sud avec le massif du Bassagoda (Catalogne sud), en passant par la plaine du Roussillon, le Riberal mais aussi le massif du Canigó avec le Conflent en versant nord, et le territoire Sud Canigó en versant sud.
  • Architecture

    Grand four à griller du Salver

    Grand four à griller le minerai, faisant partie du carreau de la mine, ensemble minier exceptionnel.

Description

Votre ronde commencera par une bien rude journée, un gros morceau, le plus gros du séjour, pour se terminer dans un magnifique petit village de montagne. La deuxième journée sera l’étape « haute montagne » du voyage, sur de vastes plateaux désertiques, à plus de 2400 m d’altitude. Puis quatre jours vous suffiront à peine à découvrir toute la richesse du Haut Vallespir, de ses petits villages les plus au sud de France, de ses vastes forêts, de ses crêtes frontières panoramiques… Le refuge de Batera sera votre dernière halte montagnarde avant une étape de transition, plus courte, pour souffler un peu. Enfin, après un départ en beauté il y a huit jours, vous terminerez tout aussi fort par une bien belle mais longue étape à la découverte des innombrables villages du piémont nord du massif.

Cet itinéraire fait partie des 1000 km de GR® et GR®P du Département des Pyrénées-Orientales. GR® et GR®P sont des marques déposées par la Fédération Française de Randonnée Pédestre et le balisage de cet itinéraire est réalisé par les bénévoles du Comité Départemental de la Fédération Française de Randonnée Pédestre des Pyrénées-Orientales.
LogoLogo
  • Départ : Office de tourisme, Vernet-les-Bains
  • Arrivée : Office de tourisme, Vernet-les-Bains
  • Communes traversées : Vernet-les-Bains, Sahorre, Escaro, Py, Mantet, Prats-de-Mollo-la-Preste, Lamanère, Serralongue, Saint-Laurent-de-Cerdans, Arles-sur-Tech, Amélie-les-Bains-Palalda, Montbolo, Taulis, Saint-Marsal, Corsavy, La Bastide, Valmanya, Baillestavy, Finestret, Espira-de-Conflent, Estoher, Clara, Taurinya et Fillols

Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.

Réserve naturelle nationale de Py

Pour assurer la pérennité de cet espace naturel protégé, il convient de respecter la réglementation en vigueur :
Sont interdits :
- les chiens même tenus en laisse,
- la cueillette des fleurs et la collecte de fossiles ou et de minéraux,
- le feu,
- la circulation de véhicules à moteurs,
- l'abandon de déchets,
- le camping.
Domaines d'activités concernés :
Aerien, Manifestation sportive, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.oct.nov.déc.
Contact :
Réserve naturelle nationale de Py
Bureaux de la réserve naturelle
66360 Py
Tél : 04 68 96 29 37
E-mail : py@espaces-naturels.fr
Site : https://www.reserves-naturelles-catalanes.org/les-reserves/reserve-naturelle-de-py

Réserve naturelle nationale de Mantet

Pour assurer la pérennité de cet espace naturel protégé, il convient de respecter la réglementation en vigueur :
Sont interdits :
- les chiens même tenus en laisse,
- la cueillette des fleurs et la collecte de fossiles ou et de minéraux,
- le feu,
- la circulation de véhicules à moteurs,
- l'abandon de déchets,
- le camping.

Domaines d'activités concernés :
Aerien, Manifestation sportive, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.oct.nov.déc.
Contact :
Réserve naturelle nationale de Mantet
Maison de la nature
66360 Mantet
Tél : 04 68 05 00 75
E-mail : mantet@espaces-naturels.fr
Site : http://www.rnn-mantet.fr

Réserve naturelle nationale de Prats-de-Mollo-la-Preste

Pour assurer la pérennité de cet espace naturel protégé, il convient de respecter la réglementation en vigueur :
Sont interdits :
- les chiens même tenus en laisse,
- la cueillette des fleurs et la collecte de fossiles ou et de minéraux,
- le feu,
- la circulation de véhicules à moteurs,
- l'abandon de déchets,
- le camping.
Domaines d'activités concernés :
Aerien, Manifestation sportive, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.oct.nov.déc.
Contact :
Réserve naturelle nationale de Prats-de-Mollo-la-Preste
Bureau de la réserve
28 rue du Faubourg
66230 Prats-de-Mollo-la-Preste
Tél : 04 68 39 74 49
E-mail : resnatprats@wanadoo.fr
Site : https://www.reserves-naturelles-catalanes.org/les-reserves/reserve-naturelle-de-prats-de-mollo-la-preste/

Recommandations

Danger chantier de brulage dirigé
Le brulage dirigé est une pratique traditionnelle d’entretien, de régénération des pâturages et de prévention des incendies utilisant le feu courant en période hivernale (décembre à mars). Mise en œuvre par des équipes spécialisées et dans des conditions optimales de sécurité ces brulages, sont signalés auprès de la mairie 24 h avant et sur site le jour même. Afin de vous éviter de vous retrouver bloqué dans votre cheminement après avoir emprunté un itinéraire, nous vous invitons à cliquer sur le lien ci dessous qui vous indiquera la localisation des brulages prévus d'être réalisés (suivant les conditions météo) dans les 3 prochains jours. Voir les chantiers de brulage dirigé

Lieux de renseignement

Office de tourisme intercommunal Conflent Canigó

10 place de la République, 66500 Prades

http://www.tourisme-canigou.com

info@tourisme-canigou.com

+33 (0)4 68 05 41 02


Transport

Retrouvez tous les transports en commun liO sur www.laregion.fr
Sinon, pensez au covoiturage !

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
45