Traversée des Pyrénées-Orientales : de Caudiès-de-Fenouillèdes à Bourg-Madame GR®36
>>
Accueil
>
Rando itinérante
>
Traversée des Pyrénées-Orientales : de Caudiès-de-Fenouillèdes à Bourg-Madame GR®36
Caudiès-de-Fenouillèdes

Traversée des Pyrénées-Orientales : de Caudiès-de-Fenouillèdes à Bourg-Madame GR®36

Au bord de l'eau
Espace naturel protégé
Histoire et patrimoine
Randonnée en montagne
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Une longue traversée des Pyrénées-Orientales tout en contrastes, des vignes du Fenouillèdes à la Cerdagne, via les grands cols de haute montagne.
Bien moins connu – et donc bien plus tranquille – que le GR®10, le GR®36 est l’autre grande traversée des Pyrénées-Orientales. Après avoir visité plaines et coteaux de France, au départ des rivages de la Manche, en passant par Caen, Le Mans, Niort, Angoulême, Cahors, Albi et Carcassonne, il rejoint par les Corbières cathares le nord du département des Pyrénées-Orientales. Cap au sud, il navigue alors dans la moyenne montagne méditerranéenne, à la rencontre du Fenouillèdes, de ses habitants, de ses forêts de chênes verts qui fleurent bon la garrigue et de ses vignobles prestigieux, avant de s’attaquer à la montagne et au seigneur catalan : le Canigó. Puis, de profondes vallées en hauts cols, conjointement au GR®10 mais en sens inverse, il progresse patiemment vers l’ouest pour découvrir la haute plaine cerdane.

Les 14 patrimoines à découvrir

  • Patrimoine religieux

    Notre-Dame de Laval

    Sur la petite route entre Caudiès-de-Fenouillèdes et Fenouillet, Notre-Dame de Laval se découvre dans un site isolé et entouré de cyprès et de pins. Datant du XVe siècle, elle se compose d'une nef unique terminée par un chœur pentagonal et d'un superbe portail. Elle mérite une visite pour son retable d’une facture exceptionnelle : huit tableaux polychromes sculptés dans la pierre ! La restauration de l’ensemble fut assurée par la commune et l’association Patrimoni Caudierenc. La chapelle a été pendant des siècles un lieu réputé de pèlerinage, les populations de la vallée de l’Agly venant se placer sous la protection de la Vierge de Laval chaque fois qu’une épidémie de peste ou de choléra remontait la vallée depuis les ports de la façade méditerranéenne. Le site est agrémenté d’une aire de pique-nique ombragée.
  • Géographie

    Gorges de Saint-Jaume

    A Fenouillet le ruisseau de Saint-Jaume, qui prend sa source sur les adrets de la forêt domaniale de Boucheville, fend en deux la barrière calcaire de l'ancienne marche d’Espagne. Il jette ici ses eaux dans un somptueux défilé aux parois abruptes, avant de rejoindre la plaine viticole de Caudiès-de-Fenouillèdes. Longues d’environ 1 km, bordées d’un sentier escarpé parfois creusé à même la roche et surplombant les eaux bouillonnantes et limpides dévalant de cascades en petits biefs, les gorges de Saint-Jaume se traversent en 45 min. Ce lieu est un émerveillement pour la vue, mais aussi pour l'ouïe. Il faut savoir s'arrêter, faire silence, fermer les yeux et écouter le chant de l'eau. La beauté et la fraîcheur du lieu ne doivent pas occulter la vigilance, surtout avec des enfants (passerelles, mains-courantes et sentier en surplomb d’à-pics frisant parfois les 30 m).
  • Architecture

    Château de Fenouillet

    La position stratégique du village fut mise en avant dès le début du Moyen Age par les seigneurs de Fenouillet qui choisirent le village comme capitale et édifièrent un castrum dans le plus pur style occitan . L’annexion de la Vicomté au royaume de France en 1258 au traité de Corbeil transféra les pouvoirs royaux vers Caudiès de Fenouillèdes qui devint une viguerie. Cependant, Fenouillet,  conserva son rôle stratégique et on ajouta au système défensif du château de Fenouillet : la Tour Sabarda et Castel Fizel pour surveiller les quatre points cardinaux.
  • Histoire

    Tour Sabarda

    La position stratégique du village (au carrefour d’un ancien réseau de communication) fut mise en avant dès le début du Moyen Age par les seigneurs de Fenouillet qui choisirent le village comme capitale et édifièrent un castrum dans le plus pur style occitan (logis du seigneur et village entourés d’une enceinte de protection). L’annexion de la Vicomté au royaume de France en 1258 au traité de Corbeil et la dépossession des terres du Vicomte (qui prit parti pour la cause cathare) transféra les pouvoirs royaux vers Caudiès de Fenouillèdes qui devint une viguerie. Cependant, Fenouillet, désormais placé sur la nouvelle ligne de frontière, conserva son rôle stratégique et on ajouta au système défensif du Q2 château de Fenouillet Q3 la Tour Sabarda et Q1 Castel Fizel pour surveiller les quatre points cardinaux et ainsi faire face à toute attaque. Les récentes recherches archéologiques et les travaux de restauration mirent en évidence la présence d’un monastère consacré à Saint Pierre (des panneaux thématiques au Château de Fenouillet vous ouvriront les mystères de ce site…)
  • Localité

    Le Vivier

    Le Vivier est une petite commune du Haut Fenouillèdes qui surplombe le ruisseau de la Matassa. Le village est constitué de deux parties, la plus intéressante étant la partie sud et les ruines de son château médiéval qui appartenait à la ceinture de défense du royaume de France suite à l’annexion du Fenouillèdes au XIIIe siècle. Ce dernier a la particularité de n'avoir eu qu'une seule famille seigneuriale durant toute son histoire. L’édifice en partie ruiné ne se visite pas mais de son promontoire, la vue sur les basses et hautes Fenouillèdes, aux accents méditerranéens ou montagnards selon l’altitude, est exceptionnelle.
  • Patrimoine religieux

    La Torre

    Eglise qui date du XVIIe siècle. Le clocher est une ancienne tour du château. Elle contient une statue de la Vierge très ancienne (XIIIe siècle), d'autres statues du XVIIIe ainsi que quelques boiseries de la même époque, une Vierge et sa cadireta du XVIIe, et plusieurs retables : un attribué au sculpteur Louis Généré (fin XVIIe), un consacré au Christ avec un tabernacle du XVIIe, un de Saint-Roch (XIXe) et un dernier de la Vierge (XIXe). Saint-André de Baillestavy contient aussi une chaire du XIXe siècle, et sa cloche est gravée à la date de 1685.
  • Cabane

    Orri de la Castella

    Cet orri est encore en bon état, il peut servir d'abri temporaire. Magnifique vue sur le Conflent, la Cerdagne et le Capcir.
  • Sommet

    Ligne de crête de Set Homes

    La légende raconte que sept hommes gigantesques partirent défier le Dieu tout-puissant jusqu’au Canigó. Ils remontèrent les vallées, poussant d’énormes rochers devant eux, pour créer un escalier. Parfois, ils s’arrêtaient et signalaient leur halte en levant une pierre. Leur ascension grandissait les pics et soulevait les crêtes. Arrivés au plus près du ciel, ils déclenchèrent la colère divine et moururent, frappés par la foudre et ensevelis sous les pierres, créant les pics dels Set Homes, Rojà, dels Tres Vents et du Roc Negre. Voici l’origine, légendaire, de cette longue ligne de crête menant du Pic dels Set Homes à la Portella de Vallmanya. Enveloppé de landes et de pelouses à gispet (végétation basse au port touffu), le pic culmine à 2651 m d’altitude et surplombe au sud-ouest, le Pla Guillem et, au nord, la vallée du Cadí.
  • Géographie

    Roc de Marialles

    Ces grandes falaises siliceuses, entourées de pins à crochets et de bouleaux, surplombent le refuge et les jasses de Marialles, ainsi que les gorges du Cadí. Ce site, majestueux, est bien connu des amateurs d’escalade qui sont nombreux à se frotter à ses parois ! En effet, le Roc de Marialles et ses alentours offrent des parcours aux divers niveaux de difficulté destinés aux grimpeurs confirmés, comprenant une cinquantaine de voies. Non loin, « le petit Yosémite » est lui aussi bien bien connu des initiés pour sa vingtaine de voies assez techniques.
  • Histoire

    Torre de Goà

    Installée à 1268 m d’altitude, elle fait partie d’un réseau de tours à signaux disséminé partout dans le département. Servant de lieu d’observation, de transmission de messages ou de défense, elles étaient bâties sur des reliefs difficiles d’accès et de telle façon qu’elles puissent être visibles des tours voisines afin de diffuser rapidement des messages d’alerte. La Torre de Goà, située entre la vallée du Tech et du Llech, daterait du XIIIe siècle et transmettait des messages en direction de la tour de Rabastanys, implantée au bout de la crête de Sahorre. Celle-ci servait à informer, en bout de chaîne, la ville fortifiée de Villefranche-de-Conflent. D’un diamètre de 12 m, elle comprend deux étages et huit créneaux.
  • Connaissance

    Maison de la réserve naturelle nationale de Mantet

    La maison de la nature de Mantet est un espace d’accueil ouvert quasiment toute l’année. Accessible à toute personne désireuse de renseignements sur la réserve naturelle et sa réglementation, elle propose de l’information pour découvrir le patrimoine naturel et culturel, ainsi que des animations autour de la biodiversité et des actions de développement durable. La structure d’accueil est essentiellement ouverte au public en été, où une permanence est assurée quotidiennement. Hors période estivale, celle-ci est accessible aux visiteurs en semaine, lors des heures d’ouverture des bureaux, ou sur rendez-vous, pour les groupes qui en font la demande.
  • Localité

    Mantet

    Isolé à près de 1555 m d'altitude, entre les massifs du Costabona, du Gegant et du Canigó, ce village du Haut-Conflent abrite une trentaine d'habitants. Site prisé pour l'observation des étoiles, Mantet a été en 2014 la première commune du département labellisée « villes et villages étoilés de France », en reconnaissance de son engagement dans la réduction de la pollution lumineuse. Autrefois terre de prédilection des activités agricoles et agro-pastorales, on peut y distinguer les vestiges d'anciennes cultures de seigle ou de pommes de terre. Installé au coeur de la Réserve naturelle nationale de Mantet (3028 hectares), il n’est pas rare de rencontrer, le long du Camí Ramader, des troupeaux de vaches ou de brebis en estive, et d'apercevoir l'isard, ou le gypaète barbu et le vautour fauve !
  • Cabane

    Orri de la Jaça Grossa

    Au sud de Mantet et au cœur de la réserve naturelle éponyme, l’orri de la Jaça Grossa est un ancien abri de berger de forme circulaire et bâti en pierre sèche. De taille assez petite et d’un confort extrêmement sommaire, cet orri est un abri de fortune en cas de mauvais temps. On le découvre dans la très belle vallée de l’Alemany, caché parmi les pins à crochets, à proximité du quadruple tracé des GR®10, GR®36, GR®P Ronde du Canigó et GR®P Tour des réserves naturelles. Ces itinéraires se scindent en deux un peu plus en amont de la vallée, à hauteur du superbe refuge restauré de l’Alemany.
  • Col

    Coll Mitjà

    C’est l’un des plus beaux cols du département ! Avec sa courbure très douce en forme d’arche, le Coll Mitjà constitue l’une des deux portes d’entrée, avec les gorges de la Carançà, à la très isolée vallée de la Carançà. Depuis Prats-Balaguer on peut franchir ce col afin d’accéder au refuge du Ras de la Carançà et aux lacs alentours. Certes depuis la Cerdagne son ascension n’est pas de tout repos, mais l’effort en vaut la chandelle. De son sommet, hissé à 2367 m d’altitude, le Coll Mitjà propose de superbes vues sur le Canigó, les pics del Gegant et de l’Infern, à quelques pas de la frontière avec l’Espagne. Aventurez-vous ensuite aux pics voisins Rodon et Gallinàs qui offrent le même belvédère avec, en prime, une vue sur la mer !

Description

Le GR®36 dans les Pyrénées-Orientales est un peu le Dr Jekyll et Mr Hyde des GR® ! Quatre étapes à se dorer au soleil des coteaux méditerranéens, avant cinq étapes de haute montagne, certes verdoyante mais rude, aux petits matins frisquets et aux soirées orageuses. Lors de ces quatre premières journées, vous naviguerez longuement à la rencontre du Fenouillèdes, entre crêtes, plaines, coteaux et petits sommets. Les deux premières journées sont les plus soutenues, avec une grande distance et un bon dénivelé. Les deux suivantes, plus modestes, permettent de récupérer avant le brusque changement de régime du lendemain. La montée au refuge des Cortalets, sera l’épreuve de force du GR®36. Là, plus de pitié pour les jarrets, 1800 m de dénivelé positif sont à avaler presque d’une traite, pour votre première nuit à plus de 2000 m. Heureusement l’étape suivante pour joindre le refuge de Marialles, en balcon sur le monde, sera plus douce. La huitième étape vous conduira à Mantet, petit village perdu du Haut Conflent. Les deux étapes suivantes seront celles des hauts cols d’altitude pour sauter de vallée en vallée. Vous découvrirez le petit refuge du Ras de la Carançà et le fameux Coll Mitjà, à 2367 m, point culminant du périple. L’ultime étape, de hameaux en villages, à la découverte de la haute plaine cerdane, ne sera presque qu’une longue glissade vers l’Espagne.

Cet itinéraire fait partie des 1000 km de GR® et GR®P du Département des Pyrénées-Orientales. GR® et GR®P sont des marques déposées par la Fédération Française de Randonnée Pédestre et le balisage de cet itinéraire est réalisé par les bénévoles du Comité Départemental de la Fédération Française de Randonnée Pédestre des Pyrénées-Orientales.
LogoLogo
  • Départ : Village, Caudiès-de-Fenouillèdes
  • Arrivée : Gare, Bourg-Madame
  • Communes traversées : Caudiès-de-Fenouillèdes, Fenouillet, Fosse, Saint-Martin-de-Fenouillet, Le Vivier, Sournia, Prats-de-Sournia, Campoussy, Arboussols, Vinça, Finestret, Espira-de-Conflent, Baillestavy, Valmanya, Estoher, Taurinya, Fillols, Vernet-les-Bains, Casteil, Sahorre, Py, Mantet, Nyer, Fontpedrouse, Planès, Saint-Pierre-dels-Forcats, Eyne, Llo, Saillagouse, Err, Sainte-Léocadie, Nahuja, Osseja et Bourg-Madame

Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.

Réserve de chasse et de faune sauvage du Canigou (RCFS)


Les RCFS ont vocation à protéger des mileux naturels indispensables et des espèces menacées
.

Y sont interdits
 
- Les engins à moteur hors des voies ouvertes à la circulation

- Survol en dessous de 300m

- Les feux, et le camping en dehors des aménagements

- Les actions de brûlage sans autorisation

- L'introduction d'animaux domestiques à l'exception de ceux autorisés pour la randonnée

- Les chiens non tenus en laisse

- Les activités sportives susceptibles de porter atteinte à la tranquillité des espèces patrimoniales
__

Arrêté préfectoral complet disponbible ici
Domaines d'activités concernés :
Aerien, Aquatique, Manifestation sportive, Souterrain, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.oct.nov.déc.
Contact :

Office National des Forêts 
Frédéric CAMPREDON
Tél : 06 23 54 47 94


Syndicat Mixte du Canigó Grand Site 
Tél : 04 68 96 45 86 - 06 29 85 62 79
E-mail : contact@canigo-grandsite.fr 
Site : https://www.canigo-grandsite.fr

Réserve naturelle nationale de Py

Pour assurer la pérennité de cet espace naturel protégé, il convient de respecter la réglementation en vigueur :
Sont interdits :
- les chiens même tenus en laisse,
- la cueillette des fleurs et la collecte de fossiles ou et de minéraux,
- le feu,
- la circulation de véhicules à moteurs,
- l'abandon de déchets,
- le camping.
Domaines d'activités concernés :
Aerien, Manifestation sportive, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.oct.nov.déc.
Contact :
Réserve naturelle nationale de Py
Bureaux de la réserve naturelle
66360 Py
Tél : 04 68 96 29 37
E-mail : py@espaces-naturels.fr
Site : https://www.reserves-naturelles-catalanes.org/les-reserves/reserve-naturelle-de-py

Réserve naturelle nationale de Mantet

Pour assurer la pérennité de cet espace naturel protégé, il convient de respecter la réglementation en vigueur :
Sont interdits :
- les chiens même tenus en laisse,
- la cueillette des fleurs et la collecte de fossiles ou et de minéraux,
- le feu,
- la circulation de véhicules à moteurs,
- l'abandon de déchets,
- le camping.

Domaines d'activités concernés :
Aerien, Manifestation sportive, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.oct.nov.déc.
Contact :
Réserve naturelle nationale de Mantet
Maison de la nature
66360 Mantet
Tél : 04 68 05 00 75
E-mail : mantet@espaces-naturels.fr
Site : http://www.rnn-mantet.fr

Réserve Naturelle Régionale de Nyer



Pour assurer la pérennité de cet espace naturel protégé, il convient de respecter la réglementation en vigueur : 
Sont interdits :
- les chiens même tenus en laisse,
- la cueillette des fleurs et la collecte de fossiles ou et de minéraux,
- le feu,
- la circulation de véhicules à moteurs,
- l'abandon de déchets, 
- le camping.


Domaines d'activités concernés :
Aerien, Aquatique, Manifestation sportive, Souterrain, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.oct.nov.déc.
Contact :

Réserve Naturelle Régionale de Nyer

3 rue de la Mairie
66360 NYER
Tél : 04 68 97 05 56
Site : https://www.reserves-naturelles.org/nyer

Gypaète Barbu - Mariailles


Secteurs :

Las Bougnègues, Petit Yosémite, Ramonet

- Chaque année :
l'escalade est interdite du 1er novembre au 28 février. 

- En 2023, le Gypaète barbu ayant nidifié sur le secteur :
l'escalade est également interdite du 1er mars au 15 août. 

- Suite à l'envol du jeune :
Vous pourrez fréquenter ce secteur du 16 août au 31 octobre 2023.


Domaines d'activités concernés :
Aerien, Manifestation sportive, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.nov.déc.
Contact :

Syndicat Mixte du Canigó Grand Site

Tél : 04 68 96 45 86 - 06 29 85 62 79
E-mail : contact@canigo-grandsite.fr
Site : https://www.canigo-grandsite.fr/

Arrêté de Protection de Biotope, Rivière la Carança


Cet arrêté de protection de biotope ne réglemente pas les activités sportives
.
Cependant, il concerne des milieux fragiles, dont la protection repose aussi sur le respect des usagers vis à vis de ces habitats naturels exceptionnels. Les cours d'eau de montagne comme la Carança, la Têt ou la rivière de Maureillas sont l'habitat d'espèces typiquement montagnardes, comme :
  • le Desman des Pyrénées,
  • Des souches locales de truites (fario et arc-en-ciel).

La survie de ces espèces dépend du bon état du cours d'eau, et doivent pouvoir s'y déplacer sans rencontrer trop d'obstacles. Afin de préserver ces espèces, les meilleures pratiques à adopter sont :

- Ne rien jeter dans le cours d'eau,

- Ne pas trop remuer le fond, ni les galets,
qui sont l'habitat d'invertébrés (pour certains typique des cours d'eau de montagne) et d'autres espèces (amphibiens, plantes). Ceci augmente la turbidité de l'eau, et dérange toute la biodiversité qui y vit.

- Éviter d'obstruer le cours d'eau
La construction de barrages (en galets), si elle est répétée, peut diminuer la vitesse d'écoulement de l'eau, et peut amener à un réchauffement de celle-ci. Cela a pour conséquence de perturber des espèces qui ont l'habitude de vivre dans des eaux plutôt froides. Par ailleurs, cela peut également amener à une baisse de l'oxygénation de la rivièe, et à une asphyxie du milieu.
.
.
Domaines d'activités concernés :
Aquatique, Manifestation sportive, Terrestre
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.oct.nov.déc.
Contact :

DDTM : 04 68 38 10 90

OFB : 04 68 53 01 81

Fédération Départementale de Pêche : 04 68 66 88 38

Parc Naturel Régional des Pyrénées-catalanes : 04 30 95 05 33

Gypaète Barbu - Mariailles


Secteurs :

Yosémite du haut, Ensa, Roc de Marialles, Lippe au derche-secteur refuge

- Chaque année :
l'escalade est interdite du 1er novembre au 28 février. 

- Cette année, aucun couple de Gypaète n'ayant nidifié sur ce secteur :
l'escalade est autorisée du 1er mars au 31 octobre


Domaines d'activités concernés :
Aerien, Manifestation sportive, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.nov.déc.
Contact :

Syndicat Mixte du Canigó Grand Site 
Tél : 04 68 96 45 86 - 06 29 85 62 79
E-mail : contact@canigo-grandsite.fr 
Site : https://www.canigo-grandsite.fr/

Recommandations

Danger chantier de brulage dirigé
Le brulage dirigé est une pratique traditionnelle d’entretien, de régénération des pâturages et de prévention des incendies utilisant le feu courant en période hivernale (décembre à mars). Mise en œuvre par des équipes spécialisées et dans des conditions optimales de sécurité ces brulages, sont signalés auprès de la mairie 24 h avant et sur site le jour même. Afin de vous éviter de vous retrouver bloqué dans votre cheminement après avoir emprunté un itinéraire, nous vous invitons à cliquer sur le lien ci dessous qui vous indiquera la localisation des brulages prévus d'être réalisés (suivant les conditions météo) dans les 3 prochains jours. Voir les chantiers de brulage dirigé

Lieux de renseignement

Office de tourisme intercommunal du Fenouillèdes

21 avenue Georges Pézières, 66220 Saint-Paul-de-Fenouillet

https://www.tourismefenouilledes.com/

info@tourismefenouilledes.com

+33 4 68 59 07 57


Transport

Retrouvez tous les transports en commun liO, dont le Train Jaune, sur www.laregion.fr
Réservez votre train de nuit au départ de Paris et à destination de Latour-de-Carol sur www.oui.sncf
Sinon, pensez au covoiturage !

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :